Navigation

A propos

2. La machine Enigma

Eté 1940. La guerre semble avoir choisi son camp. La Pologne, la France ont capitulé. La Grande-Bretagne résiste, mais elle dépend, pour la moitié à peu près de son approvisionnement en matières premières, des importations maritimes. Or, dans les mers, les sous-marins allemands, les redoutables U-Boot, font régner la terreur, coulant de nombreux navires. Ils attaquent de nuit, en meutes. Pour leur coordination tactique, ils échangent de nombreux messages radios, avec le commandement à terre. Ces messages sont cryptés à l'aide d'une remarquable machine, l'Enigma. (bibmath.net)

La machine allemande Enigma a joué un grand rôle pendant la guerre de l'Atlantique, et son décryptement par les Alliés leur a assuré bon nombre de victoires (notammeent parce que les Allemands ne se doutaient pas que leurs messages étaient déchiffrés).

Enigma ressemble à une machine à écrire : on frappe le clair sur un clavier, et des petites lampes s'allument pour éclairer les lettres résultant du chiffrement.

Le principe de chiffrement qu'utilise Enigma est à la fois simple et astucieux. Simple, car il ne s'agit ni plus ni moins d'une substitution de lettres : par exemple, A devient Q, P devient N, etc. Et astucieux, parce que la substitution change d'une lettre à une autre : si la lettre A correspond à Q la première fois qu'on la saisit, elle pourrait correspondre à M, K, H, ou tout autre lettre différente de Q à la fois suivante (ce principe est possible grâce à un système de rotors).
De plus, un autre avantage non négligeable que possède Enigma est la réversibilité : si on tape le message clair, on obtient le message code, et avec le messsage codé, on obtient le message clair.
L'inconvénient majeur est que jamais la lettre A ne sera codée par A....

Enigma Schema Enigma

<< Chapitre précédent - Chapitre suivant >>

Page exécutée en 0.242238 secondes.